3
1
Programmes jeunesse

Voici les personnes réelles qui ont servi de modèles pour créer les héros des dessins animés de Disney

Tous les personnages de dessins animés de Disney ont été créés à partir de personnes réelles. Le plus souvent, Walt Disney s’est servi d’acteurs pour imaginer ses héros car il voulait le plus grand réalisme possible, aussi bien dans les mouvements que les expressions. Voici ses modèles.



En tant que pionnier des technologies de l’animation, Walt Disneytenait à ce que ses personnages bougent et parlent comme nous et il cherchait donc à retranscrire en dessin animé exactement les mêmes mouvements que l’homme. C’est pour cette raison que ses premiers personnages furent interprétés pas de vrais acteurs.



Souvenirs annees 8090 va te montrer les exemples de personnages de dessins animés en les comparant avec leurs modèles dans la vie réelle.




“Disney disait que toutes les scènes impliquant des personnages humains devaient d’abord être interprétées par de vrais acteurs pour déterminer comment ils apparaîtraient avant de se lancer dans un coûteux projet d’animation. [...] Les dessinateurs se rendirent compte de l’importance de cette démarche et reconnurent par la suite que Disney avait réellement su gérer ces situations avec beaucoup de subtilité”.


Christopher Finch, historiien de cinéma et d'animation


Eleanor Audley — Maléfique





© Walt Disney Productions  



La méchante la plus élégante de l’univers Disney doit son apparence à l’actrice Eleanor Audley. En accord avec les principes du conte de fées classique, Maléfique était d’abord imaginée comme une vieille femme horrible, au nez crochu. Elle était représentée ainsi dans les premiers croquis.



Ce n’est qu’ensuite que Mark Davis vit un livre de contes de fées dans lequel il trouva un dessin d’une femme vêtue de noir et entourée de flammes. Il décida de donner une nouvelle image à cette sorcière. Le dessinateur lui rajouta des cornes et copia les gestes et la façon d’être majestueuse d’Eleanor Audley. Elle a ensuite fait le doublage de la voix de Maléfique.



Helene Stanley — La princesse Aurore





© Walt Disney Productions  



La coopération entre la danseuse et actrice américaine, Helene Stanley, et les dessinateurs du studio de Disney fut très bénéfique. Elle travailla comme modèle vivant pour les héroïnes de nombreux dessins animés tels que Anita Radcliffe dans les 101 Dalmatiens, Cendrillon et la Princesse Aurore. En créant le personnage de la Princesse Aurore dans La belle aux Bois Dormant, Mark Davis se servit des mouvements et de la plasticité de l’actrice comme base de son animation. Mais l’apparence physique de l’héroïne fut créée par le styliste Tom Orive, qui s’inspira de l’élégance et la finesse de la silhouette de l’actrice Audrey Hepburn.



Margaret Kerry — La fée Clochette





© Walt Disney Productions  



Le modèle de Clochette, la fée dans Peter Pan, fut l’actrice et présentatrice de radio américaine Margaret Kerry. Selon les contemporains, les dessinateurs ont non seulement donné à Clochette l’apparence de Margaret, mais ils lui ont aussi transmis ses gestes, voire certaines habitudes de l’actrice. C’est grâce aux efforts de toute l’équipe que plusieurs générations de téléspectateurs se souviennent de Clochette comme d’un personnage capricieux et maladroit.



Kathryn Beaumont — Alice





© Walt Disney Productions  



Au début, ce rôle devait être interprété par l’Américaine Margaret O’Brien, puis le modèle du personnage fut finalement la jeune actrice britannique Kathryn Beaumont. Walt Disney rencontra son Alice au cinéma : il vit la jeune fille dans le film Dans une île avec vous. Kathryn était parfaite pour le rôle : les cheveux blonds, ondulés, de grands yeux bleus, un caractère particulier et un accent britannique.



Jennifer Connelly — Jasmine





© EverettCollection/EastNews   © Walt Disney Productions  



Le “père” de Jasmine fut le dessinateur Mark Henn. Pour créer les traits du visage du personnage, le dessinateur “espionna” Beth, sa propre petite sœur, mais aussi l’actrice Jennifer Connelly. Sa voix et quelques traits de caractère furent également copiés sur l’actrice Linda Larkin. Le nom de l’héroïne fut lui choisi en honneur de l’actrice, chanteuse et danseuse américaine, Jasmine Guy.



James Woods — Hadès





© wikimedia   © Walt Disney Productions  



En créant le personnage d’Hadès, les dessinateurs voulaient faire un vilain classique. Il devait être prétentieux, hargneux et relativement pénible. Pour arriver à ses fins, c’est l’acteur James Woods qui a fait le doublage de la voix du personnage. Les créateurs de ce dessin animé aimaient bien ce type de personnage et le scénario fut finalement adapté. C’est comme ça que le maître de l’enfer a obtenu certains traits de caractères de l’acteur, un charme particulier et un très bon sens de l’humour.



Veronica Lake — Jessica Rabbit





© wikimedia   © Walt Disney Productions  



L’image de l’épouse séductrice de Roger Rabbit fut créée de manière collective. Sa façon de marcher et sa robe au décolleté plongeant dans le dos proviennent de Vicky Dugan, la mannequin scandaleuse des années 50, qui avaient obtenu le surnom de “le dos nu” pour ses habits provocateurs. D’un autre côté, les cheveux et les traits du visage de Jessica Rabbit furent inspirés par l’actrice américaine Veronica Lake. C’est elle qui fût à l’origine de la mode des cheveux longs dissimulant élégamment un œil.



Bobby Driscoll — Peter Pan





© wikimedia   © Walt Disney Productions  



Le modèle de l’enfant qui refusait de grandir fût inspiré par le jeune Bobby Driscoll. C’était l’acteur préféré de Walt Disney : il disait parfois qu’il voyait en Bobby l’incarnation de sa propre jeunesse. Peter Pan reçut l’apparence et le caractère de Bobby Driscoll. C’est lui-même qui fit le doublage pour la voix de ce personnage.



Gale Sondergaard — La Reine Grimhilde





© wikimedia   © Walt Disney Productions  



Le modèle de la Méchante Reine dans Blanche Neige et les sept nains fût Gale Sondergaard. Pour créer l’image de la méchante Grimhilde, qui appréciait sa beauté avant tout, ils cherchèrent une actrice relativement grande et élégante. Les dessinateurs de Disney trouvèrent tout cela chez l’actrice américaine Gale Sondergaard, qui fit également le doublage de voix de ce personnage.



Conrad Veidt — Jaffar





© London Films   © Walt Disney Productions  



Le méchant sorcier, Jafar, fut brillamment interprété en 1940 par Conrad Feydt, dans le film Le voleur de Bagdad. Cette image créée par l’acteur d’un vizir intelligent et insidieux, qui fait toujours des complots fût, un demi siècle plus tard, à la base du personnage du dessin animé de Disney, Aladin.



Savais-tu que ces dessins animés s’appuyaient sur des personnes vivantes ? Nous, non !




Soyez le premier à réagir

Vous pouvez écrire un commentaire: